Une Approche Progressive

 

1. La Source

Détecter un zoo ou un parc marin soucieux ou forcé de se séparer en partie ou en totalité de ses dauphins.

Les exemples de source possible:

  • Il y a quelques années en arrière, le Royaume-Uni était le pays d’Europe où les dauphins captifs étaient les plus nombreux. Aujourd’hui suite à un désintéressement du public, il n’y a plus de parc aquatique.
  • Fermeture administrative en 2014 du Delphinarium de Rimini en Italie.
  • Spectacle d’animation animalier interdit récemment en Catalogne.
  • Baisse de fréquentation et fermeture du Delphinarium de Münster en Allemagne.
  • Volonté de l’Aquarium de Baltimore aux Etats-Unis d’Amérique de ne plus avoir de dauphins captifs.
  • Arrêté du 3 mai 2017 fixant en France les règles de fonctionnement des établissements présentant au public des spécimens vivants de cétacés. (Arrêté abrogé suite à un recours, mais un nouvel arrêté entrera en vigueur un jour).

2. Un Site Atelier

Trouver un site adapté: bassin, baie, lagune, ouvrage portuaire ou canal de navigation avec autorisation d’occupation du territoire pour adapter les dauphins à la vie sauvage.

3. Une Zone de relâcher

Laisser un comité d’experts indépendants définir à l’avance la ou les zones de relâcher idéales pouvant accueillir les dauphins sans inconvénient rédhibitoire.